Ecole Esprit d'Eveil

L’équipe enseignante

  • Karine, Educatrice Montessori diplômée AMI

Maman de 2 enfants, diplômée d’une école de commerce, et exerçant la profession de contrôleur de gestion pendant 10 ans, elle a pris conscience que la question de l’éducation était capitale pour le développement d’un être humain harmonieux et équilibré.
Elle a découvert la pédagogie Montessori et a décidé de suivre, en Septembre 2010, la formation d’éducatrice pour les enfants de 3-6 ans dans le cadre de l’Institut Supérieur Maria Montessori.

En septembre 2011, avec un petit groupe d’amis très motivés, elle participe à la création d’une école Montessori en province. Elle est alors l’éducatrice des enfants qui ont entre 3 et 6 ans.

L’école grandit vite et les enfants rient à l’idée de venir à l’école. Mais au bout de 2 ans, étant bénévole et faute de trouver une solution confortable pour tous les membres de la famille dans un éventuel déménagement, elle décide de passer le flambeau… L’école de l’Arbre Enchanté continue avec toujours plus d’enfants et une seconde ambiance est ouverte pour la tranche d’âge 6-7 ans.

En créant une nouvelle structure à Cormeilles-en-Parisis, des paillettes s’illuminent à nouveau dans ses yeux…
Patiente, gaie, et douce, elle a le soin d’aider chacun des enfants à s’épanouir, à appréhender le monde dans lequel il vit avec harmonie et joie.

 

  • Sandrine, Assistante Montessori en cours de formation

Maman de deux enfants, secrétaire médicale de formation, passionnée par les relations humaines et le développement de l’enfant.

Durant son parcours professionnel elle a pu acquérir des connaissances dans le domaine de la psychologie auprès des professionnels de santé mais aussi et surtout auprès des patients.

Le changement d’activité professionnelle est motivé, d’une part pour la complémentarité du binôme éducatrice – assistante, et d’autre part pour donner la possibilité aux enfants d’aujourd’hui de s’épanouir à leur rythme afin qu’ils puissent jouir de la vie, celle qu’ils auront choisie ; non imposée par des « codes de société », non formatée par le cursus scolaire … empêchant ainsi des difficultés d’adaptation pouvant parfois donner lieu à des « souffrances à l’âge adulte » d’où peuvent découler des « douleurs physiques ou mentales »…

Sa motivation est plus que présente, nous devons tous, parents, enseignants, soignants et enfants œuvrer dans ce sens, avec discernement, compassion, bienveillance, et dans le respect de tous.